A 4 mois, notre petite Nina a commencé la crèche. C’est notre premier enfant, la séparation était un moment un peu difficile. Les puéricultrices des bébés, mais aussi les directrices, nous ont accompagnés admirablement, tant notre fille que nous parents  On s’est vraiment sentis soutenus dans notre envie de reprendre nos activités d’adultes et de démarrer un nouveau chapitre de notre vie familiale.

Tout est fait pour respecter Nina, son rythme, ses besoins importants en attention et en câlins, sa personnalité. On a de suite senti – et tout au long de notre expérience à la crèche Princesse Astrid – une volonté de laisser à Nina toute la place pour grandir, se développer, être elle-même. Accueillir et accepter ses émotions. Et puis, bien sûr, vivre avec les autres, échanger, partager. Nous avons été impressionnés par les interactions des enfants entre eux, par comment elles étaient soutenues et accompagnées par le personnel.

Les puéricultrices redoublent d’imagination pour penser les espaces, diversifier les jeux, les matières… Que de découvertes ! Et il y a aussi les ateliers lecture, le yoga, la psycho motricité. Les moments à l’extérieur. Les repas pris tous ensemble autour d’une table (chez les grands, les enfants se servent même leurs assiettes et ils débarrassent une partie de la table). Nous n’imaginions pas qu’un tel travail pédagogique était possible avec des enfants si petits. Il y a une vraie confiance dans les capacités et compétences des enfants 

Nous avons toujours apprécié le temps qui était pris par les puéricultrices pour échanger avec nous les parents, écouter ce qui s’était passé le matin à la maison et nous raconter la journée le soir. Ca nous a vraiment permis d’être attentif à la santé et au bien-être de notre fille.

Nina termine actuellement son parcours à la crèche. Nous sommes tellement reconnaissants pour la magnifique aventure que Nina vient de vivre et pour toute la bienveillance dont elle a pu bénéficier. On sent notre fille épanouie et heureuse, et son expérience à la crèche Princesse Astrid n’y est pas pour rien, au contraire 

Nina et ses parents